Accueil > Formation continue > L'enseignement en prison
Depuis 40 ans, l’université Paris Diderot offre la possibilité aux détenus des prisons d’Ile-de-France d’entamer ou de poursuivre des études supérieures. Paris Diderot a fait le choix d’enseigner « dans les murs » plutôt que par correspondance. Elle est actuellement la seule université française à disposer d’un service dédié à l’enseignement en milieu carcéral. Cet engagement traduit sa philosophie d’accès au savoir et à la culture pour toutes et tous.

Pluridisciplinaire, l’université Paris Diderot permet aux détenus étudiants de s’inscrire dans la matière de leur choix.

Le Diplôme d’Accès aux Etudes Universitaires (DAEU) est une première étape de mise à niveau à destination des non bacheliers.

Les titulaires du baccalauréat ou équivalent peuvent suivre un cursus universitaire classique de type Licence, Masters I et II et Doctorat.

La formation continue fait également partie des missions de Paris Diderot.

 
 
 
 
Deux Diplômes Universitaires (DU) ont été créés pour répondre à des besoins identifiés en milieu carcéral :

- une formation aux Humanités : Lettres et Sciences Humaines, dispensée à la Maison d’Arrêt de Fresnes, permet aux personnes incarcérées d’acquérir (ou de maintenir à niveau) des connaissances générales nécessaires à la construction de leur projet de réinsertion socioprofessionnelle.

- une formation à la réalisation audiovisuelle, mise en place au Centre pénitentiaire de Réau, fournit à ses stagiaires des bases solides en vue d’une orientation vers les métiers de l’audiovisuel.

Soucieuse de faire exister un espace de parole et de pensée en dehors des enseignements, l’Université Paris Diderot organise également des cycles de conférences et d’ateliers ouverts à tous les détenus, femmes et hommes, sans condition de niveau ni obligation d’inscription à un cursus universitaire. Ces conférences et ateliers touchent aux domaines des sciences, de la philosophie, de l’histoire, de la littérature et des arts. Ils sont le lieu d’une réflexion sur la citoyenneté, le « partage du monde », le rapport de l’individu à la société. Les personnes détenues ayant assisté à ces conférences et ateliers témoignent de leur impact sur le développement personnel et l’intégration sociale, « dans les murs » comme à l’extérieur de la prison.