[Portrait d'asso] Lettre Aimé
Publié le : 14/12/16
 
Créée au sein de la filière lettres, art et cinéma, l'association Lettre Aimé est rapidement devenue une association incontournable de la vie étudiante à Paris Diderot. Elle a su convaincre étudiants et professeurs.
 
Créée en 2013 par Perrine Meriel, Lettre Aimé n’a pas toujours été l’association organisée qu’elle est aujourd’hui. Avec un accompagnement renforcé de l’université depuis quelques années et la visibilité qu’offre l’esplanade des Grands Moulins, la petite asso’ est devenue grande.

Mais c’est surtout avec le soutien de la FéDéP7 que les membres de Lettre Aimé ont appris à s’organiser. Lettre Aimé est avant tout une histoire d’amitié. Etant tous issus de la même filière, les membres se fréquentent tous, tous les jours. De l’avis de son Président, Charles Rozanski, « nous nous sommes rendus compte que finalement nous n’avions pas besoin de local car c’était comme cela que nous voulions travailler, avoir des idées autour d’un café, le plus souvent au Dupont, entre amis. »

Aux débuts de l’association, chacun occupait un poste en fonction de ses aptitudes. Ayant acquis en prépa un sens solide de l’organisation, Charles Rozanski a démarré en 2013 en tant que représentant culturel et occupe aujourd’hui le poste de Président de l’association. Arthur Labarre a quant à lui, obtenu le poste de trésorier, celui dont aucun lettré ne veut ! Il l’assure « même si ma participation est ponctuelle, je suis toujours là lorsqu’on a besoin de moi, c’est le plus important dans une association. »

Formée aujourd’hui de 8 étudiants organisés autour d’un Bureau, d’un pôle communication, évènementiel et culture, Lettres Aimé est une association en plein développement. La vie associative n’est pas un travail facile, mais pour le Président qui s’y investit beaucoup, « il y a tellement de plaisir à la fin que je ne le considère pas comme du travail. » Il n’y a qu’à voir l’engouement qui s’est créé autour de Lettre Aimé ces dernières années pour s’en persuader.

Une asso étudiante et culturelle

L’objectif affiché par Perrine Meriel, sa fondatrice, était clair dès le départ, promouvoir la culture au sein d’une association étudiante. Charles Rozanski le dit avec fierté, « J’ai tout fait pour respecter et poursuivre cette idée de départ. La culture c’est notre credo. », et c’est ce qui fait le succès de Lettre Aimé.
La création d’un « Pack sortie + adhésion » permet aux étudiants de profiter des sorties culturelles tout en devenant membres de l’association.
En 2015, l’association a enregistré 96 adhésions ce qui fait d’elle la 2e plus importante association de l’université en termes de membres.  
Le président souhaiterait développer davantage de partenariats entre associations. Les projets ne manquent pas et les étudiants bénéficient de l’appui du Service culture de l’Université. De nombreux projets sont lancés parmi lesquels l’organisation d’un voyage culturel dans la ville de Gênes en Italie, à la fin du mois d’avril.

Les professeurs s’investissent aussi

Lettre Aimé
fait partie des associations étudiantes qui entretiennent des liens privilégiés avec leurs professeurs. Certains sont très engagés dans l’association. Notamment pour le concours de nouvelles qui accueille un jury prestigieux composé de Jean-François Guennoc, Pierre Zaoui et Sophie Lucet. Pour Charles Rozanski, « Cela donne de la légitimité au concours de nouvelles, les étudiants voient que ce n’est pas juste nous qui jugeons leur production mais des professeurs aguerris.»
 
Lors du concours de Rap’oésie aussi, quelques professeurs sont présents : Jean-François Guennoc et Maria Manca, qui apporte au concours une participation active lors de conférences notamment. Le président de Lettres Aimé et son trésorier soulignent cet engagement, ils sont très fiers de pouvoir dire que certains professeurs soutiennent leurs initiatives et s’y engagent pleinement.
 
Comment les rejoindre ?
L’adhésion se fait pour tous et toute l’année grâce à un simple message sur les réseaux sociaux suivi d’un rendez-vous. 
Le coût de la cotisation s’élève à 5 €.
Blog : lettreaime.wordpress.com/
Facebook
Twitter