Les séries télévisées américaines contemporaines : entre la fiction, les faits et le réel - du 5 au 7 mai 2011
Lieu : Institut d'Etudes Anglophones Charles V - Bâtiment A – 4ème et 5ème étages
        10 rue Charles 5, 75004 Paris

Inscription par mail avant le 30 avril 2011 :
- Tarif normal : 15 euros
- Tarif étudiants : 8 euros  

Colloque international organisé par l'UFR d’Etude anglophones-Charles V (équipe LARCA)

Depuis le milieu des années 1990, les séries américaines connaissent un nouvel « âge d’or », marqué par des productions de grande qualité, par un engouement international spectaculaire (lié aussi aux nouveaux modes de visionnage – DVD, streaming ou VOD), et par un nouveau respect critique pour la forme elle-même. Ce colloque se propose d’explorer le lien que tissent ces œuvres entre fiction et réalité. Pourquoi, par exemple, certaines réalités semblent-elles se prêter plus particulièrement à la forme sérielle (le monde médical, policier, ou judiciaire par exemple)? Les communications pourront aussi s’interroger sur l’idéologie qui sous-tend les choix de la fiction : quelle fonction la fiction a-t-elle quand elle prend en charge un certain aspect de la réalité (sociale, politique, économique) à un moment donné ? (comme la représentation de l’administration américaine dans The West Wing [A la Maison Blanche], ou la dénonciation des dysfonctionnements institutionnels dans The Wire [Sur Ecoute]).

Les approches plus esthétiques et formelles pourront se pencher sur les modes et stratégies utilisées par ces fictions pour représenter le réel. En quoi consiste le « réalisme » prétendument affiché par certaines d’entre elles, depuis la représentation en « temps réel » de 24 jusqu’à l’utilisation de la caméra à l’épaule dans Californication, ou encore aux détails corporels très crus de Nip/Tuck ? D’autres œuvres, au contraire, témoignent d’une ambition de stylisation ou de caricature (Desperate Housewives), et que dire des mondes fantasmés de Battlestar Galactica ou True Blood, ou du rapport à une quelconque « réalité historique » dans des séries comme Deadwood, Mad Men, ou Rome ?

 

Ce lien entre fiction et réalité pourra aussi nous aider à réfléchir sur la manière dont ces séries s’inscrivent dans la réalité même des spectateurs. Le processus d’identification et d’appropriation semble atteindre des niveaux sans précédents. Les spectateurs poursuivent l’expérience de « leur » série sur internet, par des discussions, des « re-créations » audiovisuelles, ou tout simplement par la consommation de produits dérivés. Les séries influent par la suite sur la manière dont nous appréhendons la réalité qui nous entoure. De tout temps bien sûr, l’individu s’est construit en partie grâce aux fictions auxquelles il était exposé, mais on pourra s’interroger, lors de ce colloque, sur la spécificité de l’impact des séries sur le spectateur, qui y trouve à la fois le pouvoir hypnotique et séducteur du film de cinéma et le plaisir de la complexité narrative et de la durée plus généralement associé au roman littéraire.

 

Comité scientifique :
Ariane Hudelet (Etudes anglophones, Université Paris Diderot)
Sophie Vasset (Etudes anglophones, Université Paris Diderot)
Pierre-Olivier Toulza (Etudes cinématographiques, Université Paris Diderot)
Marjolaine Boutet (Histoire, Université d’Amiens)
Sarah Hatchuel (Etudes anglophones, Université du Havre)
Monica Michlin (Etudes anglophones, Université Paris IV-Sorbonne)
Thibaut de Saint-Maurice (Philosophe, Lycée Richelieu, Rueil-Malmaison)

Contacts : Ariane Hudelet et Sophie Vasset

 

Programme du jeudi 5 mai 2011

Salle A 50

13h30 : accueil et inscriptions
14h00 : ouverture du colloque (Ariane Hudelet et Sophie Vasset)
 

Panel 1 : Quelle réalité, quelle fiction ?
Présidente de séance : Ariane Hudelet 

14h30 : De quel réalisme la sérialité est-elle la forme ? - Thibaut de Saint-Maurice (philosophe)
15h : Le temps des séries  - Jean-Pierre Esquenazi (Université Lyon III)
15h30 : Du roman réaliste à la série télé, la fresque sociale en miettes - Antonia Zagamé (CNRS)

Pause
 
16h30 : Effet de réel contre réalisme dans les séries télévisées contemporaines - Hervé Glévarec (CNRS)
17h : The treatment of the law: between reality and imagination in television legal series - Barbara Villez (Université Paris 8)
17h30 : Les séries judiciaires : histoires de cour, histoires de cœur. L’écriture dramatique au service de la culture juridique - Nathalie Maroun Taraud (ENS Ulm)
 

Programme du vendredi 6 mai 2011

Panel 2 : Histoire et histoires
Salle A 50
Présidente de séance : Marjolaine Boutet 

9h : Les séries historiques entre la fiction et le réel : quand les scénaristes rivalisent avec les historiens -  Ioanis Deroide (Historien, lycée Richelieu, Rueil Malmaison)
9h30 : “The West Wing with Wigs?”: Politics and History in HBO’s John Adams - Aurélie Godet (Université Paris Diderot)
10h : Les bonds historico-médiatiques de Sam Beckett. Code Quantum, voyage au temps des images -Vincent Baticle (Université Paris Diderot)

Pause
 
11h : Fiction and Reality in TV Series Portraying Presidents: Reality effect, Déjà Vu, Groundhog Day, Prophecy, or Time Warp? - Monica Michlin (Université Paris Sorbonne)
11h30 : « Qumar », le pays qui n'existait pas. The West Wing et le spectre du Moyen-Orient - Joseph Belletante (Triangle, ENS-LSH)
12h : Le remake de la série V et le système de santé universel de Barack Obama: entre réalité et fiction, histoire d'une défaite programmée - Audrey Viguier (University of Florida)

Déjeuner 
 

Panel 3 : Réalisme du corps
Salle A 50
Présidente de séance: Sophie Vasset

14h : Evidence of the Body: Death, Illness and Representation of Truth in Contemporary American TV series - Maria Neklyudova (Russian State University of Humanities, Moscou)
14h30 : Au plus près de la chair : corps malades et corps morts dans les séries contemporaines (titre provisoire) - Maud Desmet (Université de Poitiers)
15h : Deadwood entre réalité et fiction : inscription de l’Histoire, figurations du corps, et jeux de langage - Gilles Menegaldo (Université de Poitiers)

Pause
 

Panel 4 : Esthétiques du réalisme
Salle A 50
Présidente de séance : Shannon Wells-Lassagne 

16h : Mad Men, Nostalgia, and the Aesthetics of Consumption, or: Don Draper Gets an iPhone - Simone Knewitz (Bonn University)
16h30 : Fiction and Reality in HBO’s Treme : A Narrative Alchemy at the Service of Political Truth - Catherine Dessinges, Dominique M. Gendrin, Wendy Hajjar (Tulane University)
 

Panel 5 : Genres et publics
Salle A 43
Président de séance – à confirmer

14h : House of mirrors: New realities, new fictions of the suburbs in The Middle - Donna Spalding Andreolle (Université Stendhal – Grenoble III)
14h30 : The L Word : Le réel sous le glamour : ou "The way that they live" - Adrienne Boutang (Université Paris 3 – Sorbonne Nouvelle)
15h : Veronica Mars vs Don Draper : le réalisme des séries adolescentes contemporaines - Pierre-Olivier Toulza (Université Paris Diderot)

Pause
 
16h : Is there a Doctor in the HOUSE ?: les séries télévisées médicales  face au monde réel - Pamela Tytell (Université Lille 3)
17h : “Unreal” gender messages in late 90s women-centered action dramas - Anne Sweet (Université Paris 3- Sorbonne Nouvelle)

 

Programme du samedi 7 mai 2011

Panel 6 : Représenter quelque chose qui n’existe pas : de l’Antique à la science-fiction
A 50
Présidente de séance : Sarah Hatchuel 

9h : Jules César au secours des  américains : l’incipit de la série Rome - Julie Gallego (Université de Pau et des Pays de l’Adour)
9h30 : Rome : un péplum enfin réaliste ? - Vivien Bessières (Université Toulouse II, Le Mirail)
10h : Rome ou le grain de l’antique - Isabelle Schmitt-Pitiot (Université de Bourgogne, Dijon)

Pause
 
11h : Occupation, collaboration, résistance et épuration dans la troisième saison de Battlestar Galactica - Marjolaine Boutet (Université d’Amiens)
11h30 : Battlestar Galactica and the Global War on Terror - Lori Maguire (Université Paris 8)
12h : De Babylon  à Caprica: la nouvelle science-fiction télévisuelle et l’effet-réalité - Medhi Achouche (Université Stendhal, Grenoble)
 

Panel 7: Du crime au châtiment
A 44
Présidente de séance : Barbara Villez 

9h : Quand la fiction irrigue la réalité : les usages sociaux des séries policières dans la fiction policière - Guillaume Le Saulnier (Université Paris 2)
9h30 : Qu’y a-t-il de « policier » dans les séries policières ? - Yann Philippe (Université de Reims)
10h : Entre ombres et lumières : les figures de policiers en eaux troubles, symbole d'une Amérique en perte de repères (The Shield, The Wire, Dexter) - Julien Achemchame (Université Paul Valéry, Montpellier)

Pause
 
11h : La perspective narrative dans les séries « Cop and Lab ». Quelles contributions aux représentations du monde scientifique et technique ? - C. Bruguière (Université Claude Bernard, Lyon), M. Chouteau (INSA, Lyon), C. Nguyen (INSA, Lyon), E. Triquet (Université Joseph Fourier, Grenoble)
11h30 : From Oz to Lockup: Bringing Prison Life (Back) Home - Claudia Schippert (University of Central Florida, Orlando)
12h : Fictions et réalités : principes miroirs ? Castle ou la rencontre de la vie et de l’écrit - Anaïs Kompf (Université Paris Diderot)
 

Panel 8: L’inquiétante étrangeté
A 50
Président de séance : Monica Michlin 

14h : Twin Peaks, conte de la modernité, modernité du conte - Marine Legagneur (Université Paris 3-Sorbonne Nouvelle)
14h30 : X-Files : allégorie de la condition postmoderne du monde - Frédéric Gai (Université de Caen)
15h : "Reality lies elsewhere? Le néo-réalisme fantastique dans quelques épisodes de X-files" - Emmanuëlle Delanoë-Brun (Université Paris-Diderot)

Pause
 

Panel 9: Déformation et marginalité comme mode de représentation  
A 44
Président de séance : Emmanuelle Delanoë-Brun 

14h : “Alan Ball’s California and Louisiana series: a troubled state of the nation” - Anne-Marie Paquet-Deyris (Université Paris X-Nanterre
14h30 : Which is the “True Blood”?: A Reflection on Otherness in Contemporary America - Marta Bosch (University of Barcelona)
15h : Carnivàle entre fiction et réalité historique - Jean Du Verger (Université Paris 5-Sorbonne)

Pause
 

Panel 10 : Conclusion : le vertige post-moderne ou la fusion entre réalité et fiction
A 50
Président de séance : Pierre-Olivier Toulza 

16h : Lost in Lost (le retour): Réalité alternative et/ou fiction collective - Sarah Hatchuel (Université du Havre)
16h30 : Transforming the traditional sitcom: the postmodern reflexivity of Abed in Community - Shannon Wells-Lassagne (Université Bretagne Sud)
17h : Desperate Housewives : fiction de toutes les fictions - Renan Cros (Université Paris Diderot)
 

Clôture du colloque