UFR ETUDES ANGLOPHONES
Retour Home UFR Les formations La recherche International Publications Enseignants
> Publications

Peter Wagner / Frédéric Ogée (Eds.)

Taste and the Senses in the Eighteenth Century

infos éditeur


Shannon Wells-Lassagne et Ariane Hudelet, eds.

Screening Text: Critical Perspectives on Film Adaptations

infos éditeur


Du visage de Marilyn Monroe aux photographies en boucle de l’attentat du 11 septembre, du masque de Batman à la silhouette de Michaël Jackson, le monde entier baigne dans les images en provenance des Etats-Unis. Il n’en a pas toujours été ainsi. Le présent ouvrage, sorte d’encyclopédie ouverte et de synthèse sur l’état des connaissances sur la culture visuelle des Etats-Unis, rappelle la relative pénurie d’images propre à l’Amérique d’avant 1830. Et l’essor des images dans l’Amérique du XIXe siècle peut se lire comme une grande entreprise d’émancipation, vis-à-vis des modèles européens, liée au décollage économique et politique Dans l’émergence d’une « civilisation de l’image » il n’en demeure pas moins que les États-Unis ont acquis une puissance inégalée. C’est ce phénomène qu’analyse cet ouvrage dans lequel apparaît bien l’impossibilité de dissocier l’expansion des images (notamment vers 1900, avec le cinéma, la photographie populaire et l’impression photomécanique) de l’expansion économique et politique globale de la nation, prélude à sa position de dominance iconique au XXe siècle. Les apports de cette étude se situent également au niveau de la micro-histoire. Il s’agit alors d’une histoire des représentations, ou des figurations, de ces enjeux — particulièrement la construction sans cesse recommencée de l’identité nationale. Depuis l’Indépendance, au moins, les images et les formes visuelles ont puissamment contribué à l’édification du consensus national américain. L’une des convictions qui animent ce livre est que le développement singulier des images aux États-Unis, quoique lié à une mutation globale des sociétés industrielles, est marqué par une immersion plus forte des représentations dans l’économie et la société. Le récit est divisé en six parties obéissant à un découpage chronologique de la fin de la période coloniale à nos jours. Il associe les problématiques historiques générales à l’évolution des images et du paysage visuel américain, mêlant exposé synthétique et micro-analyse d’un ou plusieurs documents dans chaque chapitre. Chemin faisant, on saisit que l’affinité entre Amérique et image n’est ni naturelle ni banale ; encore moins l’effet d’un mythe ou d’une essence, mais qu’elle est le produit d’une histoire et d’une culture, et surtout d’une grande pluralité.

Sous la direction de François Brunet

L'Amérque des images, histoire et culture visuelles des Etats-Unis

infos éditeur


On croit connaître la photographie américaine, mais on oublie que sa vocation d’origine et ses plus grandes réussites sont dans le genre du portrait. Ce livre propose l’exploration d’une galaxie de portraits d’Américains du XIXe siècle, issus de la riche collection de William B. Becker. Depuis les expérimentations des premiers mois, qui permirent aux Américains de réussir le portrait au daguerréotype avant les Européens, jusqu’aux fantaisies fin-de-siècle présentant des sujets confrontés à d’improbables fantômes et autres effets de neige, nous suivons l’essor d’un art nourri d’inventivité technique et picturale autant que d’ingéniosité commerciale. Art souvent méprisé, alors qu’il est le vrai et beau visage de la photographie ordinaire depuis bientôt deux siècles. Cette collection est aussi un précieux aperçu de la vie des Américains du XIXe siècle, dans son étonnante diversité : buveurs et champions de la tempérance, prisonniers et sheriffs, ramoneurs et femmes de lettres, un marchand de moulins, un agriculteur vendant sa récolte, un homme posant avec un poulet sur son épaule… ainsi que des images d’enfants blancs, noirs et amérindiens, souvent saisissantes de naturel et de modernité. Or ces portraits ne sont pas de simples « documents » : ce sont des compositions, qui témoignent de collaborations entre photographes et modèles, et regorgent d’histoires grandes et petites, explicites ou cachées. Le collectionneur se dévoile comme un détective ou un journaliste, qui poursuit le travail de révélation des identités auquel s’adonnèrent les photographes.

François Brunet, William B. Becker

L'héritage de Daguerre en Amérique, Portraits photographiques (1840-1900) de la collection Wm. B. Becker

infos éditeur


La thématique développée dans cet ouvrage est la mutation paradoxale du système colonial européen hérité des « découvertes » de la fin du XVe siècle durant la période 1804-1860, avant que ne se réalisent à grande échelle les nouvelles conquêtes européennes et que ne s’ouvre une nouvelle ère « impérialiste ». Phénomène global, cette mutation a affecté les trois aires géographiques du monde atlantique, mais aussi les sociétés coloniales de l’océan Indien. La nouvelle orientation coloniale reposait sur trois postulats : abolir la traite et l’esclavage, à la fois au nom des droits de l’homme et de la recherche d’une efficacité économique maximale, dans le cadre des nouvelles conceptions de la division du travail, du salariat, de la mécanisation et des échanges internationaux ; implanter en Afrique des « établissements », agricoles et commerciaux, afin de mettre en valeur ce continent — désormais épargné par le fléau de la traite négrière — selon les normes et les méthodes de l’Europe qui se donnait dès lors la « mission de civiliser » l’Afrique en lui apportant ses Lumières ; redéfinir les relations de travail au sein même des « anciennes colonies » pour perpétuer le cadre de la monoculture extensive, en ayant recours à des contrats de location de la force de travail, ou de partage inégalitaire des produits de la récolte. Cette large perspective révèle la cohérence de cette période cruciale longtemps négligée par l’historiographie, pendant laquelle se met en place l’arsenal idéologique des colonisations futures.

Claire Bourhis-Mariotti, Marcel Dorigny, Bernard Gainot, Marie-Jeanne Rossignol & Clément Thibaud (dir.)

Couleurs, esclavages, libérations coloniales.
Réorientation des empires, nouvelles colonisations
Europe, Amériques, Afrique (1804-1860)

infos éditeur


Dir.: Clarisse Berthezène, Pierre Purseigle

Déclin et résilience du libéralisme britannique

infos éditeur


Anne Ullmo, Emmanuelle Delanoë-Brun

Anatomie d'une illusion The House of Mirth

infos éditeur


Volume editor(s): Lise Andries, Frédéric Ogée, John Dunkley and Darach Sanfey

Intellectual journeys, the translation of ideas in Enlightenment England, France and Ireland

infos éditeur


Bénédicte Deschamps et Isabelle Richet (dir.)

Immigration et Travail aux Etats-Unis

infos éditeur


de Ken Kesey, Traduit de l’anglais (États-Unis) par Antoine Cazé

Et quelques fois j’ai comme une grande idée

infos éditeur


Edited by Ruth Morse

Hugo, Pasternak, Brecht, Cesaire. Great Shakespeareans, Volume XIV

infos éditeur


By Ineke Bockting (Editor), Jennifer Kilgore-Caradec (Editor), Cathy Parc (Editor)

Poetry & Religion: Figures of the Sacred

infos éditeur


Ed. Clarisse Berthezène, Pierre Purseigle

Déclin et résilience du libéralisme britannique

infos éditeur


Introduction, Shannon Wells-Lassagne and Ariane Hudelet

INTERFACES, Vol 34 – 2013 : Expanding Adaptations

infos éditeur


François Vergniolle de Chantal

Le Congrès des Etats-Unis : une assemblée incontrôlable ?

infos éditeur


Antoine Cazé

Écrire entre les murs Trilogy de H. D

infos éditeur


Rahma Jerad

Les États-Unis et Cuba au XIXe siècle. Esclavage, abolition et rivalités internationales

infos éditeur


En 1868, alors que ses premières nouvelles viennent de paraître en revue et qu'il n'a pas encore entrepris la rédaction de son premier roman, Henry James commence également une carrière parallèle et méconnue de critique d'art. C'est en amateur éclairé, mais aussi en observateur implacable, qu'il poursuivra cette activité jusqu'en 1897. À partir de 1872, il est chargé d'écrire une chronique mensuelle pour le magazine The Atlantic. Au total, il composera une soixantaine d'articles, de portraits et de comptes rendus, tous inédits en français et dont la plupart restent même ignorés de ses lecteurs les plus assidus outre-Atlantique. Cet ouvrage, issu d'un atelier de traduction mené à l'université Paris Diderot, propose une sélection d'une quinzaine de textes qui portent à la fois sur des grandes figures de l'histoire de la peinture, comme Rubens ou Vélasquez, et sur des artistes et des mouvements contemporains de James, comme John S. Sargent, les Impressionnistes ou Honoré Daumier. Ils s'intéressent aussi aux Salons londoniens et aux premiers musées américains, ainsi qu'à la fonction esthétique et sociale de la critique d'art, à la lumière notamment du procès qui opposa Whistler à Ruskin en 1878. Les rassemble l'acuité d'un regard, souvent féroce et toujours ironique, qui confirme le jugement porté très tôt par John La Farge, pour qui James possédait « l'œil du peintre ». S'ils reflètent d'abord les principaux centres d'intérêt de James en matière de peinture et témoignent de la manière dont l'époque victorienne envisage l'histoire de l'art, ces textes apportent également un éclairage décalé sur plusieurs des grands thèmes qui font la trame des fictions jamesiennes, en particulier, l'opposition entre l'Europe et l'Amérique et les rapports, privilégiés et antagoniques, entre littérature et peinture. Enfin, ils sont surtout l'œuvre d'un grand écrivain passionné d'art dont on voit la prose, superbe, se complexifier au fil des ans et annoncer la flamboyance des derniers romans.

Henry James. Textes traduits et édités sous la direction de Thomas Constantinesco avec la collaboration de Marion Beaujard, Hélène Blassel et Camille Joseph du laboratoire LARCA de l'université Paris-Diderot

HENRY JAMES. Ecrits sur la peinture.

infos éditeur


Edited by Catherine Marcangeli

Adrian Henri, Total Artist

infos éditeur


Edited by Ariane Fennetaux, Amélie Junqua, Sophie Vasset

The Afterlife of Used Things. Recycling in the Long Eighteenth Century. Routledge, 2014

infos éditeur


L’œuvre de Mark Twain (1835-1910) est considérable. À une anthologie rendant compte de sa diversité, on a préféré le remembrement, en quatre ouvrages, d’un territoire de l’imagination de l’auteur : son petit carré de terre natale, d’où il a tiré un monde d’histoires qui n’ont pas cessé d’enchanter, et des images d’une Amérique que nul n’avait montrée avant lui, une Amérique des lisières, celle de l’Ouest à demi-sauvage, qui se confondait presque entièrement avec celle du vieux Sud esclavagiste. Sont réunis ici quatre textes dans lesquels s'exprime l’inspiration mississippienne de l’écrivain : trois romans et un long récit, La Vie sur le Mississippi. Trois de ces œuvres, Tom Sawyer, Huckleberry Finn et le récit consacré au Père des eaux, sont accompagnées de l'intégralité des illustrations qui figuraient dans les publications originales. Les origines de Twain lui donnent accès, en plein cœur de cet immense chantier politique, économique et culturel qu’est le XIXe siècle aux États-Unis, à un carrefour d’états et de conditions de la vie américaine, auxquels ses propres complexités intérieures sauront faire écho. Des aventures sensationnelles de Tom Sawyer dans un village digne d’un conte de fées, aux terreurs de l’esclavage qui entraînent une métisse et son fils dans une folie de destruction mutuelle (c’est la tragédie contée dans David Wilson), en passant par les splendeurs et le déclin de la batellerie du Mississippi, Twain aura fait le tour du propriétaire, haussant un monde d’expériences personnelles au rang de patrimoine national. Encore fallait-il qu’à un moment de sa vie et de son activité littéraire, il ressentît l’appel de son enfance perdue. Huckleberry Finn, son chef-d’œuvre, donne la clef de ce retour amont en quatre temps vers la minuscule capitale de sa mémoire, où il met au jour quelques-unes des fondations de la société américaine. Le microcosme mississippien est le refuge des escrocs et imposteurs de tout poil ; le Sud esclavagiste, une mascarade tragique où ni le maître ni l’esclave ne sont ce qu’ils paraissent. L’identité, qu’est-ce précisément? une fiction? Qui est encore libre au pays de la déclaration d’Indépendance? C’est, au fond, la question qui hante Huckleberry Finn, roman écrit dans une langue neuve, inouïe – l’américain –, à laquelle l’éblouissante traduction de Philippe Jaworski rend pleinement justice.

Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Thomas Constantinesco et Philippe Jaworski. Édition publiée sous la direction de Philippe Jaworski avec la collaboration de Thomas Constantinesco

Mark Twain. Oeuvres.

infos éditeur


Clarisse Berthezène

Training minds for the war of ideas. Ashridge College, the Conservative Party and the cultural politics of Britain, 1929-54

infos éditeur


Edited by Sophie Laniel-Musitelli, Thomas Constantinesco

Romanticism and Philosophy. Thinking with Literature

infos éditeur


Édité par Thomas Constantinesco, Sophie Laniel-Musitelli

Romanticism and the Philosophical Tradition

infos éditeur


Alexandre Wenger et Sophie Vasset

Raconter la maladie

infos éditeur


Les multiples guerres de Louis XIV ont suscité en Europe une riche propagande dirigée contre la France et les Français ou contre la personne du roi et son entourage. François-Paul de Lisola a été l’inspirateur le plus précoce et le plus virulent de cette rhétorique. Né en Franche-Comté en 1613, zélé serviteur du Saint-Empire germanique, catholique fièle et farouche défenseur des intérêts des Habsbourg d’Autriche et d’Espagne, il mena une double carrière de diplomate et d’écrivain politique. De la guerre de Dévolution dans les Pays-Bas espagnols (1667-1668) à sa mort en 1674, il composa une série de pamphlets qui rencontrèrent un succès considérable. Ces textes servirent de référence et de modèle dans la guerre psychologique qui s’engagea contre Louis XIV, au moment où les armées royales triomphaient en Europe. S’appuyant sur une vaste enquête archivistique et combinant avec fiesse l’analyse des réseaux de Lisola, des canaux de diffusion de ses idées (notamment en pays protestants), de son vocabulaire et de sa pensée politique, l’auteur s’efforce de mesurer l’inflence exercée sur les élites et les milieux éclairés d’Europe par Le Bouclier d’État et de Justice (1667), le texte le plus largement répandu et commenté de Lisola. Avec la redécouverte de ce véritable bréviaire d’opposition à la France de Louis XIV, c’est un pan oublié du Grand Siècle qui se dévoile, loin des idées reçues sur la gloire du Roi Soleil ou des caricatures faciles de son règne.

Charles-Édouard LEVILLAIN

Le Procès de Louis XIV

infos éditeur


Agnès DERAIL (dir.). Textes traduits, commentés et annotés par Thomas Constantinesco, Agnès Derail, Laurent Folliot, Bruno Monfort et Cécile Roudeau.

Puritains d'Amérique. Prestige et déclin d'une théocratie - Textes choisis 1620-1750

infos éditeur


Edited by Marie-Jeanne Rossignol, Université Paris Diderot and Bertrand Van Ruymbeke, Université Paris 8 – Vincennes St Denis and Institut Universitaire de France

The Atlantic World of Anthony Benezet (1713-1784). From French Reformation to North American Quaker Antislavery Activism

infos éditeur


Trad. de l'anglais (États-Unis) par Marc Amfreville, Véronique Béghain, Antoine Cazé, Marc Chénetier, Philippe Jaworski, Clara Mallier et François Specq. Édition publiée sous la direction de Philippe Jaworski avec la collaboration de Marc Amfreville, Véro

Jack London. Romans, récits et nouvelles. Tome 1

infos éditeur


Texte de John Brinckerhoff Jackson. Photographies de Peter Brown. Édition et épilogue de Jordi Ballesta. Postface de François Brunet

Habiter l'Ouest. Texte de John Brinckerhoff Jackson. Photographies de Peter Brown

infos éditeur


Le président des États-Unis serait l’homme – ou la femme – le plus puissant de la planète. Cette perception commune, sans cesse alimentée par les productions d’Hollywood, n’en est pas moins fausse. Contraint par les multiples obstacles des checks and balances constitutionnels, le président doit notamment faire face au Législatif le plus puissant et le plus autonome du monde. La séparation des pouvoirs a en effet permis au Congrès de se construire comme un partenaire indomptable, et souvent capricieux, de la Présidence sans que celle-ci ne puisse intervenir. Le contrôle législatif ainsi créé et protégé repose en particulier – c’est là l’argument central de cet ouvrage – sur la chambre haute, le Sénat, qui dispose en son sein de multiples ressources procédurales lui permettant de bloquer les initiatives présidentielles. Le filibuster, la possibilité laissée à un seul sénateur de s’exprimer sans interruption et sans autre limite que celle de sa résistance physique, en est l’exemple le plus célèbre. Au pays de la séparation des pouvoirs, il existe ainsi un contrôle poli-tique direct, souvent brutal, qui s’exerce en permanence sur l’Exécutif, reléguant le président, dans le meilleur des cas, à un statut d’habile négociateur, bien loin de l’image de héraut du monde libre. En mobili-sant le droit constitutionnel, l’histoire et la science politique, cet essai se propose de mettre en relief les modalités d’action du Congrès, et notamment du Sénat, pour souligner que la Présidence impériale est au contraire, pour reprendre le mot de Gerald Ford, bien souvent en péril.

François VERGNIOLLE DE CHANTAL

L'impossible Présidence impériale. Le contrôle législatif aux États-Unis

infos éditeur


François Brunet

La photographie histoire et contre-histoire

infos éditeur


Sophie Vasset

The Physicks of Language in Roderick Random, puf 2009

infos éditeur


Frédéric Ogée

William Turner, Le paysage aboslu, Hazan, 2009

infos éditeur


Sophie Vasset

Décrire, prescrire, guérir : médecine et fiction dans la Grande-Bretagne du XVIIIe siècle, 2012.

infos éditeur


Jean-Marie Fournier (ed.)

Blake Intempestif / Unruly Blake, in Interfaces, vol. 30 (Université Paris Diderot, College of the Holy Cross, Mass.), 2010.

infos éditeur


Sara Thornton (ed.)

Circulation and Transfer of Key Scenes in 19th Century Literature, 2009

infos éditeur


Fréréric Ogée & Maurice Géracht (eds.)

Artist's words & Writers' Images Interfaces vol. 29 (Université Paris Diderot, College of the Holy Cross, Mass.), 2010

infos éditeur


François Brunet

La naissance de l'idée de photographie, PUF, 2012

infos éditeur


Robert Mankin

"Essai sur l'étude de la littérature". A critical edition. Oxford, The Voltaire Foundation, Studies on Voltaire and the 18th Century (SVEC), 2010

infos éditeur


François Brunet

Agissements du rayon solaire, Anthologie critique de textes américains du XIXe siècle sur la photographie et les images

infos éditeur


Clarisse Berthezene

Le Monde Britannique 1815-1914, Belin 2010

infos éditeur


Isabelle Baudino, Jacques Carré, et.al.

Londres 1700-1900. Naissance d'une capitale culturelle, Presses de la Sorbonne Nouvelle, 2010


Clarisse Berthezene

Les Conservateurs britanniques dans la bataille des idées: Ashridge College premier think tank conservateur, Presses de Sciences-Po, 2011

infos éditeur


Paul Schor

Compter et classer. Histoire des recensements américains. (Editions de l'Ehess, 2009)

 

infos éditeur


Geraldine Chouard

Eudora Welty et la photographie (Michel Houdiard, 2011)


traduit de l'américain par Abigail Lang

La Route est partout, de Rosemary Waldrop

 


Thomas Constantinesco et Antoine Trainsel (eds.)

Littérature et politique en Nouvelle Angleterre. (Editions rue d'Ulm, 2011)

 

infos éditeur


Mélanie Torrent & Marie-Jeanne Rossignol (eds.)

L'Empire britannique en héritage: esclavage, abolition, discrimination et commémoration de l'Amérique du Nord à L'Australie, Cahiers Charles V, vol. 46 (2009)

infos éditeur


Ariane Hudelet et Shannon Wells-Lassagne (eds.)

De la page blanche aux salles obscures. Adaption et Réadaptation dans le monde anglophone. (Presses Universitaires de Rennes, 2011)

infos éditeur


Sohpie Chiari, Ariane Fennetaux, Maurice Géracht, Frédéric Ogée (eds.)

Images de la peur / Images of Fear. Interfaces, vol. 31 (College of the Holy Cross, Mass. 2011)

 

infos éditeur


Peter Wagner ; Frédéric Ogée (éds.)

Taste and the Senses in the Eighteenth Century

infos éditeur


Thomas CONSTANTINESCO

Ralph Waldo Emerson. L'Amérique à l'essai

infos éditeur


Sous la direction de Françoise Barret-Ducrocq, Florence Binard et Guyonne Leduc

Comment l'égalité vient aux femmes, politique, droit et syndicalisme en Grande-Bretagne, aux Etats-Unis et en France

infos éditeur


Traduction, introduction et notes de Claire Parfait et Marie-Jeanne Rossignol

Le récit de William Wells Brown, esclave fugitif, écrit par lui-même

infos éditeur


Carine Lounissi

La Pensée politique de Thomas Paine en contexte. Théorie et pratique, Honoré Champion, collection "Les Dix-Huitièmes siècles, 164", 2012


Édition sous la direction de Philippe Jaworski

Francis Scott Fitzgerald, Romans, nouvelles et récits, Tome I, Bibliothèque de La Pléiade

infos éditeur


Édition sous la direction de Philippe Jaworski

Francis Scott Fitzgerald, Romans, nouvelles et récits, Tome II, Bibliothèque de La Pléiade

infos éditeur


dirigé par Ariane Hudelet et Sophie Vasset

Les Séries télévisées américaines contemporaines : Entre la fiction, les faits, et le réel

Revue TV Series, numéro 1

infos éditeur


Traduit par Abigail Lang, Maïtreyi & Nicolas Pesquès

Lorine NIEDECKER, Louange du lieu et autres poèmes

infos éditeur


Edited by Alain Jumeau and Sara Thornton

Études anglaises - N°1/2012 Persistent Dickens

infos éditeur


Sous la direction de Laurence Guellec et Françoise Hache-Bissette, avec la collaboration de Réjane Bargiel et Sara Thornton. Postface de Sara Thornton

Littérature et Publicité. De Balzac à Beigbeder,

infos éditeur


Melanie Torrent

Diplomacy and Nation-building in Africa: Franco-British Relations and Cameroon at the End of Empire

infos éditeur


Mélanie Torrent

British Decolonisation (1919-1984)

infos éditeur


Sous la direction de Sophie Vasset

Medicine and narration in the eighteenth century, 2013

infos éditeur


Edited by Ruth Morse, Helen Cooper, Peter Holland

Medieval Shakespeares: pasts and present

infos éditeur


Jean-Christian Vinel

The Employee, A Political History

infos éditeur


Cazé, Antoine / Lanselle, Rainier (eds)

Translation in an international perspective. Cultural Interaction and Disciplinary Transformation

infos éditeur