UFR ETUDES ANGLOPHONES
Version anglaise
Retour Home UFR Les formations La recherche International Publications Enseignants
Enseignants >>> Fiche chercheur


CONSTANTINESCO Thomas

Maître de conférences

836

0157275849

thomas.constantinesco@univ-paris-diderot.fr

  • Spécialisation
  • Activités de recherche
  • Actualités
  • Enseignement & encadrement
  • Notice Biographique
Littérature américaine du XIXe siècle
 
Ralph Waldo Emerson, Transcendantalisme
 
Henry James
 
Littérature et philosophie
 
Littérature et politique
 
Traduction littéraire
publications

Ouvrages et numéros de revue:
 
 
Romanticism and Philosophy: Thinking with Literature, co-edited with Sophie Laniel-Musitelli,New York, Routledge, 2015.
 
 
Romanticism and the Philosophical Tradition, co-edited with Sophie Laniel-Musitelli, Nancy, Presses universitaires de Nancy, 2015.
 
Relire le transcendantalisme / Whither Transcendentalism?, dossier co-dirigé avec François Specq, Revue française d'études américaines, n°140 (2014/3)
 
 
   Ralph Waldo Emerson. L’Amérique à l’essai, Paris, Éditions Rue d’Ulm, "Offshore", 2012.
   Préface de Mathieu Duplay.
 
 
 
 
 
 
   Littérature et politique en Nouvelle-Angleterre, Thomas Constantinesco et Antoine Traisnel (dir.), Paris, Éditions Rue      d’Ulm, « Actes de la recherche à l’ENS », 2011.
 
 
 
 
 
Articles:
 
  « Emerson et William James, ou les vertus de la croyance », Transferts du religieux, Richard Anker et Nathalie Caron (dir.), numéro spécial de la RFEA, n°141 (septembre 2014), p. 56-68.
 
« Limning New Regions of Thought: Emerson’s Abstract Regionalism », co-écrit avec Cécile Roudeau, ESQ: A Journal of the American Renaissance, vol. 60, n°2 (2014), p. 287-328.
 
« Edgar Allan Poe et les meubles de la philosophie », Transatlantica, 2013/2. http://transatlantica.revues.org/6370
 
« Mimésis et Politique dans Representative Men de R. W. Emerson », Revue française d’études américaines (RFEA), n°135 (mars 2013), p. 12-26.
 
« Lessons of Duplicity in “The Lesson of the Master” », in Annick Duperray, Adrian Harding et Dennis Tredy (dir.), Henry James and the Poetics of Duplicity, Newcastle, Cambridge Scholars Publishing, 2013, p. 39-48.
 
« Emerson, ou le génie de l’imitation », Sillages critiques, n°14, 2012. http://sillagescritiques.revues.org/2809  
 
« Fictions de l'expérience dans "Experience" de R. W. Emerson », in Olivier Brossard, Françoise Bort et Wendy Ribeyrol, L’Expérience, Paris, Michel Houdiard, 2012, p. 93-113.
 
« Emerson, l’esclavage et l’Amérique fugitive », Revue française d’études américaines (RFEA), n°126 (janvier 2011).

« Emerson et la communauté de la peur », in Sylvie Bauer, Cécile Roudeau et Marie-Odile Salati (dir.), De la peur en Amérique : l’écriture au défi du frisson, Chambéry, Presses universitaires de Savoie, 2010, p. 41-54.

« “Persons themselves acquaint us with the impersonal”: Emerson’s conversion to the Impersonal », in Hélène Aji, Brigitte Félix, Hélène Lecossois et Anthony Larson (dir.), L’impersonnel en littérature : explorations critiques et théoriques, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2009, p. 247-262. 

« Mascarades en terrain neutre : romance et révolution dans The Spy de James Fenimore Cooper », Revue française d’études américaines (RFEA), n°118 (décembre 2008), p. 30-48.

« Emerson, ou les relations de la pensée », in Vincent Broqua, Elisabeth Vialle et Tatiana Weets (dir.), La relation, Paris, Michel Houdiard, 2008, p. 13-26

« Discordant Correspondence in Ralph Waldo Emerson’s “Friendship” », The New England Quarterly, vol. lxxxi, n°2 (juin 2008), p. 218-251.

« Portraits à la lettre : la correspondance d’Emerson et de Carlyle », Revue française d’études américaines (RFEA), n° 112 (juin 2007), p. 16-31.


Traductions:
 
Littérature américaine:
 
Mark Twain, Les Aventures de Tom Sawyer, traduction, notice et notes, Œuvres, Philippe Jaworski (dir.), Paris, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 2015.
 
Henry James, Écrits sur la peinture, Textes traduis et édités sous la direction de Thomas Constantinesco, avec la collaboration de Marion Beaujard, Hélène Blassel et Camille Joseph, Lyon, Fage, 2014.
 
Washington Irving, Les Déterreurs de trésors, en collaboration avec Bruno Monfort, Paris, Éditions Rue d’Ulm, 2014.
 
Ralph Waldo Emerson, L’Amitié, Paris, Aux forges de Vulcain, 2010.
 
Herman Melville, Derniers poèmes, Agnès Derail-Imbert et Bruno Monfort (éd.), avec la collaboration de Thomas Constantinesco, Marc Midan, et Cécile Roudeau (trad. et notes), Paris, Éditions Rue d’Ulm, 2010.
 
Non-fiction:
 
Kevin Moore, Jaques Henri Lartigue, l’invention d’un artiste, Paris, Textuel, « L’écriture photographique », 2012. Traduction de Jacques Henri Lartigue : The Invention of an Artist, Princeton, Princeton University Press, 2004.
 
Richard Scholar, Le Je-ne-sais-quoi : enquête sur une énigme, Paris, PUF, « Les Littéraires », 2010. Traduction de The Je-Ne-Sais-Quoi in Early Modern Europe: Encounters with a Certain Something, Oxford, Oxford University Press, 2005.

 

communications

Colloques et congrès:
 
« Alice James, ou l’invalide ballottée », Congrès de l’A.F.E.A., « Mouvement, enracinement, fixité », université de La Rochelle, 23-27 mai 2015.
 
« De l’idéalisme en Amérique : Emerson, Poe, Hawthorne », « Ce qu’idéal veut dire : définitions et usages de l’idéalisme au xixe siècle », Colloque des doctoriales de la Société des études romantiques et dix-neuviémistes, Paris Diderot, 5 avril 2014.
 
« Henry James’s “Theory of Civilization” in The American Scene », Colloque « The Return of the Text », Le Moyne College, Syracuse, NY, 26-28 Septembre 2013.
 
« Emerson et William James, ou les vertus de la croyance », Congrès de l’A.F.E.A., « La religion », université d’Angers, 22-26 mai 2013.
 
 « Representation and Democracy in Emerson’s Representative Men », Congrès annuel de la Midwest Political Science Association, Chicago, 12-15 avril 2012.
 
« “The possible other case”: Lessons of duplicity in James’s “The lesson of the Master” », Colloque international « Henry James and the Poetics of Duplicity », American University of Paris, 21-23 octobre 2010.
 
« Fictions de l’expérience dans “Experience” de R. W. Emerson », colloque « L’expérience », université Paris Est – Marne-la-Vallée, 12 juin 2010.
 
« “Keep Massachusetts True” : Emerson et la géopolitique de l’esclavage », congrès de l’A.F.E.A., « De la nature à l’environnement », atelier dirigé par Marie-Jeanne Rossignol et Rahma Jerad, université Grenoble 3 – Stendhal, 28 mai 2010.
 
« Emerson’s Encounters with the Secret Knowledge of Nature », colloque international « Scenes of Knowledge in Nineteenth-Century Literature and Image », université Paris Diderot – Paris 7, 1-18-19 juin 2009.
 
« “Uneasy with fear” : Emerson et les ambivalences de la peur », congrès de l’A.F.E.A., « La peur / The Fear Factor », atelier dirigé par Cécile Roudeau, université de Besançon, 27-30 mai 2009.
 
« Emerson : l’Amérique à l’essai », congrès de la S.A.E.S., « Essai(s) », atelier dirigé par Denise Ginfray et Jean-Paul Gabilliet, université Bordeaux III – Michel de Montaigne, 8-10 mai 2009.
 
« Cavell’s Emerson: Philosophical Inheritance and Creative Misreadings », colloque international « Stanley Cavell and Literary Criticism », université d’Edinburgh, 9-11 mai 2008.
 
« Emerson, ou les relations de la pensée », colloque « La relation », université Paris XII – Val de Marne, 14-15 décembre 2007.
 
« Politique et poétique dans les essais de R.W. Emerson », doctoriales, congrès de l’A.F.E.A., « La France en Amérique », atelier dirigé par Hélène Aji et François Specq, Bibliothèque nationale de France, 23 mai 2007.
 
« “Persons Themselves Acquaint Us with the Impersonal”: Emerson’s Conversion to the Impersonal », colloque international « L’impersonnel en littérature », université du Maine, Le Mans, 9-10 mars 2007.
 
« Portraits à la lettre : la correspondance d’Emerson et de Carlyle », congrès de l’A.F.E.A., « Lettres d’Amérique », atelier dirigé par Bruno Monfort, université du Maine, Le Mans, 26-28 mai 200.
 
Séminaires et journées d'études:
 
« Le territoire de l’aventure dans The Adventures of Tom Sawyer », séminaire « La carte & le Territoire » animé par Agnès Derail-Imbert, ENS-Ulm, 13 avril 2015.
 
« En solo, seul à seul : William James, Alice James et Henry James s’épanchent sans se parler », en collaboration avec Michel Imbert, séance commune aux programmes de recherche « Le Style de la science » et « Monologuer : situations, formes et pratiques », séminaire animé par Stéphanie Smadja et Aliyah Morgenstern (Paris Diderot, Sorbonne Nouvelle, IHP), 8 décembre 2014.
 
« “How well one has to be, to be ill’” (Alice James) », Journée d’étude « Humaniser / Déshumaniser la maladie » organisée par Paule Petitier et Stéphanie Smadja, Hôpital Saint Louis, 2 décembre 2014.
 
« The Genius of Representation: Mimesis and Politics in Emerson’s Representative Men », American Studies Seminar, University of Sussex, 15 octobre 2014.
 
« Darwin et la langue », en collaboration avec Michel Prum et Michel Imbert, séminaire transdisciplinaire « La Science en langue commune » animé par Paule Petitier et Stéphanie Smadja, université Paris-Diderot / Institut des Humanités de Paris, 7 novembre 2013.
 
« Emerson ou l’individualisme en commun », séminaire « La philosophie de l’ordinaire de Montaigne à Stanley Cavell », animé par Emiliano Ferrari, Collège international de philosophie, 24 janvier 2013.

 

« Bartleby : entre littérature et philosophie », séminaire « Penser la littérature », animé par Thomas Dutoit et Sophie Laniel-Musitelli, université Lille 3, 9 mars 2012.

 

« From Emerson to William James: American Philosophies of Belief », journée d’études « Croire au xixe siècle », organisée par Guillaume Tanguy et Bénédicte Coste, université Montpellier 3, 3 décembre 2011.
 
« L’autobiographie ou l’art de la vie dans A Small Boy and Others de Henry James », en collaboration avec Agnès Derail-Imbert, séminaire « La vie & l’œuvre » animé par Agnès Derail-Imbert et Laurent Folliot, ENS-Ulm, 28 février 2011.
 
 « “Not transparent but opake” : Emerson en traduction », journée d’études « Traduire et éditer aujourd'hui la littérature : l’exemple du dix-neuvième siècle américain. Perspectives littéraires et professionnelles » organisée par Ronald Jenn et Bruno Monfort, université Lille 3, 3 décembre 2010.
 
 « Le Sujet, ses vies & ses œuvres, dans “The Lesson of the Master” de Henry James », séminaire du Centre de Recherche sur la Littérature et la Cognition animé par Noëlle Batt, université Paris 8, 12 juin 2010.
 
« L’œuvre ou la vie dans “The Lesson of the Master” de Henry James », séminaire « La vie & l’œuvre » animé par Agnès Derail-Imbert et Laurent Folliot, ENS-Ulm, 29 mars 2010.

« Ralph Waldo Emerson : l’imitation prospective », séminaire « L’imitation » organisé par Élisabeth Angel-Perez et Pierre Iselin, groupe de recherche « Texte et critique du texte », université Paris Sorbonne – Paris IV, 11 février 2010.

« Emerson et le romantisme anglais : passages transatlantiques », séminaire « Perspectives romantiques » animé par Laurent Folliot, ENS-Ulm, 11 juin 2009.

« “The romance of character” : le héros représentatif dans les Essais d'Emerson », journée d’études « Littérature et politique en Nouvelle-Angleterre » organisée à l’ENS-Ulm par Thomas Constantinesco et Antoine Traisnel avec le soutien de Paris 7 et Lille 3, 31 janvier 2009.

« Emerson, ou “the statement of truth in a trope” », séminaire « La vérité en fiction » animé par Agnès Derail-Imbert et Cécile Roudeau, ENS-Ulm, 16 juin 2008.

« “Compensation,” ou l’économie poétique d’Emerson », séminaire « Les choses et les mots », animé par Agnès Derail-Imbert et Cécile Roudeau, ENS-Ulm, 26 Mars 2007.

participation à la vie de la recherche

Membre du comité de rédaction de la revue en ligne Transtlantica
Membre de l'Association française d'études américaines (AFEA) et de la Société des anglicistes de l'enseignement supérieur (SAES).
 
Membre du bureau (Advisory Board Member) de "The Ralph Waldo Emerson Society".
 

Vient de paraître:

Henry James, Écrits sur la peinture, Textes traduis et édités sous la direction de Thomas Constantinesco, avec la collaboration de Marion Beaujard, Hélène Blassel et Camille Joseph, Lyon, Fage, 2014.

 
 
pas de photo
 
En 1868, alors que ses premières nouvelles viennent de paraître en revue et qu'il n'a pas encore entrepris la rédaction de son premier roman, Henry James commence également une carrière parallèle et méconnue de critique d'art. C'est en amateur éclairé, mais aussi en observateur implacable, qu'il poursuivra cette activité jusqu'en 1897. À partir de 1872, il est chargé d'écrire une chronique mensuelle pour le magazine The Atlantic. Au total, il composera une soixantaine d'articles, de portraits et de comptes rendus, tous inédits en français et dont la plupart restent même ignorés de ses lecteurs les plus assidus outre-Atlantique.
Cet ouvrage, issu d'un atelier de traduction mené à l'université Paris Diderot, propose une sélection d'une quinzaine de textes qui portent à la fois sur des grandes figures de l'histoire de la peinture, comme Rubens ou Vélasquez, et sur des artistes et des mouvements contemporains de James, comme John S. Sargent, les Impressionnistes ou Honoré Daumier. Ils s'intéressent aussi aux Salons londoniens et aux premiers musées américains, ainsi qu'à la fonction esthétique et sociale de la critique d'art, à la lumière notamment du procès qui opposa Whistler à Ruskin en 1878. Les rassemble l'acuité d'un regard, souvent féroce et toujours ironique, qui confirme le jugement porté très tôt par John La Farge, pour qui James possédait « l'œil du peintre ». S'ils reflètent d'abord les principaux centres d'intérêt de James en matière de peinture et témoignent de la manière dont l'époque victorienne envisage l'histoire de l'art, ces textes apportent également un éclairage décalé sur plusieurs des grands thèmes qui font la trame des fictions jamesiennes, en particulier, l'opposition entre l'Europe et l'Amérique et les rapports, privilégiés et antagoniques, entre littérature et peinture. Enfin, ils sont surtout l'œuvre d'un grand écrivain passionné d'art dont on voit la prose, superbe, se complexifier au fil des ans et annoncer la flamboyance des derniers romans.
 
Cours enseignés

2014-2015:
 
L3:
Passages romantiques (S5)
 
Atelier de traduction littéraire (S5)
 
 
M1:
Romantisme, révolution, terreur (S5)
 

Encadrement de recherche

Direction de mémoires de M1 en littérature américaine et traduction littéraire
 
Direction de mémoires de M2 Pro de traduction littéraire

 

Responsabilités pédagogiques

Responsable du parcours "Traduction littéraire" en L3

Ancien élève de l'École normale supérieure et agrégé d'anglais, je suis depuis 2010 maître de conférences à l'université Paris Diderot, où j'enseigne la littérature américaine et la traduction littéraire. J'ai également été Teaching Assistant à l'université de Yale entre 2001 et 2002 et lecteur à Keble College et Magdalen College, Oxford, de 2003 à 2005. Depuis 2014, je suis membre junior de l'Institut universitaitre de France (IUF).
 
Mes recherches portent sur la littérature américaine du XIXe siècle et les relations entre littérature et pensée.